Le pastel pousse bien

Les plantes tinctoriales

         Les substances colorantes sont extrêmement répandues dans la nature. Jusqu’à l’invention des premiers colorants synthétiques, à la fin du XIXe siècle, toutes les couleurs étaient naturelles. Certains colorants ont fait l’objet d’un commerce intense et ont permis la richesse économique des régions qui les produisaient : exemple pour la culture de la guède (pastel des teinturiers, le bleu d’Amiens).

         4 plantes pour une gamme de couleurs complète donnent une classification des teintures : « grand teint » c’est-à-dire solides, qui résistent correctement au lavage et à la lumière. Parmi les teintures        « grand teint » citons la garance pour le rouge, le pastel pour le bleu (ceci depuis le néolithique), la gaude pour le jaune (dès le début du XIIIe siècle), le brou de noix pour le brun.

         De nombreuses plantes « petit teint » permettent aussi de teindre. Au Moyen Âge les pauvres les utilisaient laissant les plantes grand teint aux riches car la recette était plus complexe.

La teinture :

         Elle se fait en 3 étapes principales, le mordançage des fibres, la préparation du bain de teinture et la teinture elle-même. En règle générale la teinture se fait à chaud, sauf pour les « colorants de cuve », elle nécessite un mordançage préalable des fibres, bien que cela ne soit pas  forcement nécessaire pour certaines plantes, comme les plantes à tanin. Les fibres doivent être lavées après avoir été teintes, les mordants sont des molécules qui permettent de lier le colorant sur le textile. Le sel d’alun est le mordant le plus utilisé pour les teintures à base de pigments végétaux. Il sert de pont chimique pour fixer les teintures végétales et naturelles sur la fibre.

         Nous avons utilisé la garance, les pelures d’oignons, des écorces de poirier et de la verge d’or pour notre stage de 2012. Avec les restants des bains nous avons fait des encres, il faut ajouter de l’huile essentielle de thym pour que l’encre se conserve. Les recettes sont multiples suivant les plantes.

 

Bibliographie :

Plantes tinctoriales , Danielle Lefebvre, CPIE des Pays de l’Aisne

 Teindre avec des plantes, Élisabeth Dumont éd Ulmer.

Guide des teintures naturelles, Marie Marquet  éd Belin

Couleurs végétales, Michel Garcia  éd Edisud

Liens Forum Tricofolk:  http://forum.tricofolk.info/forum/